Sélectionner une page

Edito Décembre 2018: Qu’as tu fais des cadeaux que tu as déjà reçu?

1 Déc, 2018Edito

Dans l’inconscient collectif de notre monde moderne, le mois de Décembre est synonyme de fêtes, de réjouissances, de bon repas en famille et bien entendu de cadeaux! Dès la fin du mois d’octobre, nous voyons pulluler des offres alléchantes en tous genres, les catalogues des grandes chaînes de distribution commencent à alimenter nos boites aux lettres, et  nous sommes bombardés de mails qui nous promettent des prix imbattables… 
 
Les petits et les grands entament alors leur campagne de communication car il est nécessaire de faire savoir autour de soi quels cadeaux nous aimerions recevoir cette année. Un nouveau Smartphone? Un bijou? Une belle robe? Les enfants savent nous dire dès les premières publicités qu’ils voudraient ce dernier jouet à la mode, ce jeu vidéo ou bien tel jeu de société.
 
Il semble que cette course qui se répète tous les ans, que ce vacarme publicitaire ambiant nous poussent tous deux à oublier l’essentiel: Ce que nous avons déjà reçu. Pris dans ce mouvement, nous nous projetons sur ce que nous n’avons pas encore, délaissant ce que nous avons déjà. La dictature du monde de la consommation nous amène à oublier la beauté du geste et la richesse déjà en notre possession. Oui, parfois pour que nous achetions plus, encore et encore, il est nécessaire de nous amener à ressentir un manque, une frustration: ce que nous avons déjà n’est alors plus suffisant… Pourtant, recevoir un cadeau est quelque chose de merveilleux. Cela fait tellement plaisir! Quelqu’un a pensé à nous! Quelqu’un a pris le temps de savoir ce qui nous plaisait, et à mis les moyens nécessaires pour pouvoir nous l’offrir. Un cadeau c’est un message d’amour avant tout. 
 
Dans tout ce brouhaha de sollicitations et de tentation pour nos yeux, la bonne question à se poser n’est elle pas: “Qu’ai-je fait de ce que j’ai déjà reçu? Comment ai-je profité des cadeaux que l’on m’a déjà offerts? » Si je ne profite pas réellement des cadeaux que l’on m’a fait, à quoi bon en demander de nouveaux? Je ne ferais qu’obtenir un énième objet dont je ne ferais finalement pas grand chose. 
 
Imaginez la scène: Vous vous êtes sacrifié toute l’année pour pouvoir acheter un magnifique cadeau à votre enfant. Vous savez que cela lui sera profitable et bénéfique. Au moment d’ouvrir ses cadeaux, votre enfant ouvre tous les cadeaux sauf le vôtre. Il remercie tout le monde vous y compris, mais votre cadeau reste dans son bel emballage et pire encore il s’assois dessus pour pouvoir jouer plus confortablement avec les autres cadeaux qui pourtant ne valent rien à côté du vôtre.
 
« Mieux vaut ce qu’on a dans la main que tout ce qu’on pourrait désirer par la pensée. Cela aussi est dérisoire : autant courir après le vent. » Ecclésiaste 6.9
 
Un jour Dieu nous a fait le plus beau des cadeaux. C’est ce que nous voulons célébrer à Noël! Dieu nous a donné ce qu’il avait de plus précieux, il s’est sacrifié pour nous parce qu’il nous aimait et voulait le meilleur pour nous: La réconciliation avec Lui et La vie éternelle.
 
Mais qu’ai-je fait jusqu’à maintenant de ce cadeau si merveilleux? Me suis-je assis dessus sans réellement le déballer et en profiter? L’ai-je déballé puis mis au fond du placard de mon existence, cherchant ailleurs quelque chose pour me satisfaire? Un cadeau quelqu’il soit ne sert pas à grand chose s’il n’est pas utilisé selon son potentiel.
 
C’est par notre communion avec Jésus que sa vie peut produire toute sa capacité en nous et nous amener à devenir semblable à lui. Jésus est la source de cette vie puissante et abondante capable de changer notre vie jusque dans l’Eternité. 
 
Ai-je permis à la vie de Dieu de produire tout son effet en moi? Ai-je pris conscience de sa valeur? Alors que nous arrivons à la fin de cette année 2018, il est nécessaire de tirer les bonnes conclusions de ces questions. Il n’est pas trop tard pour permettre à la vie de Dieu manifestée en Jésus-Christ de prendre toute la place dans notre vie. Il n’est pas trop tard pour lui permettre de nous transformer, de nous faire grandir pour atteindre la maturité.
 
Pour que La vie de Dieu puisse manifester en nous tout son potentiel,  elle a besoin d’un espace favorable et accueillant. Pouvez vous faire pousser des fleurs délicates au Pôle Nord? Un poisson peut-il vivre dans les nuages, un oiseau dans l’eau salée de la mer? Non bien entendu! Chacun a besoin d’un environnement favorable à sa croissance.
 
“il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ” (Eph 4:11–13).
 
L’Eglise de Jésus- Christ est l’environnement propice à notre croissance, c’est là que Dieu a prévu que nous puissions grandir, mûrir et devenir fécond de Sa vie. Nous ne pouvons pas grandir seul dans notre coin. 2019 est l’occasion idéale pour chacun de nous d’offrir à sa foi un environnement favorable à la croissance et à la maturité. Il nous appartient de décider : Suivre les cours bibliques? Rejoindre un groupe de croissance*? S’impliquer dans un service afin de mettre en pratique notre foi? Les opportunités sont multiples et ne manquent pas. Ce qui fera la différence ce sont nos choix.
 
Alors que nous nous apprêtons à célébrer Noël, alors que nous fêtons sa venue parmi nous, mesurons la valeur de ce cadeau. C’est lui qui nous donne la vie en abondance, nous en avons besoin tous les jours, tout le temps.  Disposons nos vies, nos coeurs, nos agendas, nos priorités afin d’offrir à Jésus l’opportunité de nous amener à sa ressemblance.
 
 
Pasteur Fabien Boinet
 

*Groupe de croissance: voir article à ce sujet

 
 
 
 

A propos de l'auteur

Fabien Boinet

Disciple de Jésus-Christ, mari d'une femme extraordinaire et père de 4 formidables enfants. Pasteur principal de l'Eglise Evangélique Versailles Clagny, je suis aussi blogueur & podcaster quand l'agenda n'est pas trop chargé