Sélectionner une page

Entrer dans le repos

2 Juil, 2019Edito

«  Dieu nous a laissé la promesse que nous pourrons entrer dans le repos qu’il nous a préparé. Prenons donc bien garde que personne parmi vous ne se trouve avoir manqué l’occasion d’y entrer.2 Car nous avons reçu la Parole de Dieu tout comme ceux qui étaient dans le désert. Or, ils ont entendu ce message sans aucun profit, car lorsqu’ils l’entendirent ils ne le reçurent pas avec foi.3 Nous qui croyons, nous allons entrer dans ce repos »  (Hébreux 4:1–3).
 
L’été est là et avec lui est arrivé le temps des congés, des vacances et du repos. Le repos est nécessaire et voulu par Dieu. Dieu lui même se reposa de tout son travail (Genèse 2.2). Lorsque Dieu appelle son peuple au repos ( Exode 20.8-11 ), c’est pour laisser de côté le travail et se rappeler que tout ce que nous avons, tout ce que nous sommes, c’est à Lui seul que nous le devons et non grâce à nous. Le repos est vital et nécessaire autant pour notre corps que pour notre âme. Il nous permet de nous recentrer sur ce qui compte véritablement, sur ce qui a véritablement de la valeur: Notre père céleste.
 
Le repos est quelque chose d’important. Il nous rappelle que nous ne sommes pas tout puissant, que nous avons des limites. Il nous invite à l’humilité et à la foi. Oui il faut de la foi pour quitter ses occupations et croire que Dieu prendra soin de ce que j’ai mis de côté pour un temps, qu’il  pourvoira, bénira même si je prends un temps pour me reposer et me centrer sur ce qui compte plus que tout. Sans le repos, le travail et toutes activités peuvent devenir une idole, un tyran qui nous tient captifs loin de ce qui est essentiel.
 
Dieu désire que nous entrions dans « le repos ». Cette expression est utilisée dans toutes les écritures. Ce repos dont il est question dépasse de loin le simple cadre des vacances, du jour de congés et de la sieste. Dieu désire que nous goûtions à un repos qui produit ses bienfaits constamment. Etre dans le repos même lorsque je suis occupé, même lorsque je fais des choses fatigantes et difficiles.
 
Jésus dira: « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerais du repos ». (Matthieu 11.28)
 
Ce repos dont Jésus parle c’est plus que des vacances. Jésus nous parle d’un repos permanent pour notre âme. D’un repos qui ne dépend pas des circonstances, de ce que je fais ou de ma capacité à contrôler les choses. Jésus nous parle d’avoir la paix avec Dieu, et d’entrer dans ce repos permanent où mes yeux et mon attention sont fixés sur mon père céleste. Confiant, je sais qu’il s’occupe de moi.
 
Dans cet état de « repos » je me préoccupe de ce qui compte vraiment, comptant sur le Seigneur pour qu’il se préoccupe du reste. C’est grâce à ce repos que Dieu veut nous accorder que Jésus pourra dire «  Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa Justice et toutes choses vous serons données par dessus » (Matthieu 6.33) ou encore que Paul écrira «  Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 7Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. » (Php 4:6–7).
 
Avoir Dieu comme père nous procure le repos et doit nous libérer de l’inquiétude. Il est le meilleur père que l’on puisse espérer avoir. Il nous donne de bonnes choses, veille sur nous et oeuvre en nous pour nous rendre semblable à lui.
 
Comme le dis notre texte de l’épître aux hébreux, c’est uniquement par la foi que nous pouvons entrer dans ce repos, c’est à dire trouver la paix avec et en Dieu. Il nous appelle à y entrer et à y demeurer pour toujours.
 
Mais il arrive parfois que nous restions seulement à la frontière, cela signifie que nous trouvons la paix avec Dieu, mais nous n’arrivons pas à aller plus loin dans ce pays de bénédictions. Par la foi, nous avons décidé d’abandonner notre veine manière de vivre et lui avons donné notre vie mais nous ne parvenons pas à  trouver la paix en Dieu pour notre quotidien, dans nos défis, nos luttes, nos besoins.
 
Parfois nous quittons même la frontière pour retourner dans le pays du « faux »  repos. Là où il est fragile, temporaire et dépendant de ce que nous croyons avoir et de ce que nous nous pensons capables de faire.
Cela nous mène souvent à croire que notre bien-être dépend des plaisirs que ce monde peut nous offrir, ou bien des choses que je vais m’offrir.
 
Alors que cette année a été peut être difficile, tendue, qu’elle ne s’est sûrement pas déroulée comme tu l’espérais: Ne perd pas ton temps cet été à chercher du repos dans des choses qui ne te satisferont que temporairement et qui pourraient produire dans ta vie le compromis, le péché et l’idolâtrie. Mais cherche le véritable repos dans le seul endroit où tu pourras le trouver: dans la présence de Dieu. Ne pas entrer c’est malheureusement se condamner à errer dans le désert et à y mourir.
 
Certes, Dieu nous appelle à entrer mais bien plus encore: le pays du repos doit s’explorer. Il faut y faire quelques pas de plus chaque jour. C’est alors l’occasion de goûter à la fidélité et à la puissance de Dieu. Laisse le te montrer sa Gloire et son amour pour toi. Jour après jour, étapes après étapes, tu verra que ce pays est tellement agréable et beau que tu ne voudras jamais plus le quitter.
 
Que cet été soit pour toi l’occasion de te poser, de te recentrer sur ce qui compte vraiment et sur ce qui te donnera le véritable repos. Que cet été soit l’occasion d’explorer au delà des frontières ce que notre père tient en réserve pour toi.  Que ce soit l’occasion de faire le point sur ce qui occupe ton temps, ton énergie, tes désirs et de les exposer à sa lumière. Que ce temps de repos temporaire soit l’occasion d’entrer pour toujours dans son véritable repos et de te réjouir dans sa présence.
 
 

A propos de l'auteur

Fabien Boinet

Disciple de Jésus-Christ, mari d'une femme extraordinaire et père de 4 formidables enfants. Pasteur principal de l'Eglise Evangélique Versailles Clagny, je suis aussi blogueur & podcaster quand l'agenda n'est pas trop chargé