Sélectionner une page

Et si en Février on évangélisait?

1 Fév, 2019Edito

Peut-être rien qu’à la lecture de ce titre vous avez envie de passer votre chemin et d’aller lire quelques lignes plus attractives. L’évangélisation n’a plus le vent en poupe. C’est difficile, cela porte peu de fruit et ne semble amener que des ennuis. Pourtant nos Eglises sont ce qu’elles sont aujourd’hui grâce aux efforts d’évangélisation des chrétiens qui nous ont précédés dans le temps. Notre mouvement d’Eglise s’est développé grâce à de grands efforts individuels et collectifs de partager l’évangile partout. Comment serions nous passé que quelques églises au début du 20ème siècle à 658 lieux de culte en France métropolitaine et 123 lieux de culte dans les DOM/TOM?

Si on réfléchi un peu à la question, notre foi, nos églises, nos possibilités de grandir avec le Seigneur repose bien-entendu avant tout sur sa Grâce, mais aussi sur le fondement de ce que nous ont transmis nos pères dans la foi. Nous sommes le fruit de l’évangélisation de quelqu’un! Peut-être est ce un ami, un voisin, un collègue, ou un membre de la famille? Peut-être est ce plus lointain? Je sais qu’aujourd’hui j’appartiens au Seigneur parce qu’un jour quelqu’un a témoigné à la famille de mon père et qu’ainsi l’évangile est entré dans notre famille.

Que serions nous aujourd’hui sans le Seigneur? Que Serions nous si personne ne vous avait parlé de son amour, de sa grâce?

C’est vrai, de prime abord, L’évangélisation fait peur! Mais la réalité c’est que si cela nous effraie c’est principalement parce que nous sommes plein d’idées reçues, de clichés à ce sujet. Quand on pense évangélisation nous pensons souvent au fait d’aller dans la rue, de parler à des inconnus, de chanter et de prêcher sur les places publiques. Je ne suis pas en train de dire que ces choses sont mauvaises et qu’il ne faut pas le faire. Mais je pense que l’évangélisation c’est plus que sortir dans la rue. C’est avant tout un style de vie.

Ce qui nous déplait dans l’évangélisation, c’est que ce n’est pas un acte gratuit. Cela nous coûte! Témoigner de notre foi nous engage. C’est plus facile  de rester tranquillement dans son coin! Je pense que si l’évangélisation devient si difficile de nos jours c’est que petit à petit nous nous laissons influencer par l’ambiance générale. Nos manières de penser sont excessivement influencées par notre société moderne où le « moi » est mis sur un trône. Le véritable problème est que même notre manière de vivre notre foi s’en trouve influencée: tout est dirigé vers nous!

«  Dieu bénis moi, fais moi du bien, répond à mon besoin, donne moi une vie plus confortable. »

Nous devenons le centre de toutes nos préoccupations. Dans notre société, tout devient un objet de consommation. S’il ne m’apporte rien alors je n’en ai plus besoin. La difficulté c’est que cela affecte nos relations, notre amour pour Dieu et pour les autres. Si l’autre n’a rien à m’apporter pourquoi m’ennuyer avec lui? Pourquoi faire un effort?

Jésus nous a laissé une mission: il nous a appelé nous ses disciples à faire d’autres disciples, à les baptiser en son nom et à les enseigner à observer ses commandements ( Matthieu 28). Cette grande mission à laquelle il nous a appelé n’est pas un but en soi. L’évangélisation est en réalité le fruit, le résultat, la démonstration concrète de quelque chose de plus grand: L’AMOUR. Dieu nous appelle à l’aimer plus que tout et à aimer notre prochain autant que nous même. Je peux donner à Dieu la première place et à mon prochain une plus grande place parce que notre père nous a promis de s’occuper personnellement de nous. Ce grand amour qu’il nous a manifesté, il veut que nous le communiquions autour de nous afin que d’autres encore connaissent celui qui a changé notre vie.

Le fondement de notre foi et de notre évangélisation et que tout ce que nous faisons pour le Seigneur, c’est l’amour, rien d’autre!  (Cf. 1 corinthiens 13)

Cela signifie que je peux en apparence faire plein de choses pour Dieu alors que c’est ma propre satisfaction que je recherche. Je peux vivre une vie pieuse centrée sur moi, mes besoins, mes problèmes mais Jésus a tout accompli à La Croix pour bien plus que cela. Début Janvier nous avons commencé un temps de Jeûne et avons étudié le texte d’Esaïe 58. Dans ce passage Dieu appelle les siens à changer de paradigmes, de manière de penser. Il nous appelle à vivre notre destinée et à trouver plaisir en lui.

IL n’y a pas plus malheureux et mort qu’un poisson hors de l’eau. Un être vivant sorti de son habitat naturel ne peut pas s’épanouir, cela va sans dire! Lorsque nous étions sans Dieu, notre habitat naturel était le monde. Nous pensions et parlions comme le monde, agissions comme le monde selon le péché qui nous tenait en esclavage. Mais maintenant notre habitat naturel est le Royaume de Dieu! Nous sommes nés de nouveau et nous ne pouvons pas nous épanouir si nous continuons à vivre et penser comme dans notre ancien milieu. Jésus a changé notre coeur, notre nature, il veut renouveler nos pensées et nos actions.

En tant que Chrétien, je ne peux pas m’épanouir et grandir si je ne vis pas dans le Royaume, si je n’agis pas selon ses principes et ses lois. En tant que disciple du Seigneur Jésus Christ, comment puis je m’épanouir et grandir? Jésus nous donne la réponse: En faisant des disciples et en transmettant la vie et les bénédictions que nous avons reçu.

Evangéliser est un style de vie, tout disciple de Jésus est appelé en tous temps et en toutes circonstances à être un témoin ( la lumière du monde)  et à donner la saveur de christ où il se trouve (le sel). Je crois qu’évangéliser doit faire parti de notre quotidien car c’est le meilleur moyen de vivre dans le Royaume de Dieu.

Oui évangéliser est un choix difficile pour la chair mais tellement bénéfique pour notre être intérieur! C’est faire ce pourquoi nous sommes fait. Il n’y a rien de plus satisfaisant. C’est difficile c’est vrai car c’est un combat spirituel contre les forces démoniaques mais c’est une excellente chose car cela nous oblige à dépendre de Dieu notre père, à nous appuyer sur lui!

Evangéliser nous amène immanquablement à grandir, cela nous apprend la persévérance et le don de soi. C’est donner une forme concrète à notre amour, c’est l’exercer au quotidien. Aimer vraiment c’est se donner, s’abaisser pour élever l’autre. Combien Jésus a des choses à nous enseigner à ce sujet! Oui c’est Difficile mais tellement fructueux!  Voir Dieu nous utiliser pour transmettre sa vie est une des plus belles choses qu’on peut voir.

Aimer son prochain c’est se tourner vers ceux qui m’entoure pour leur manifester concrètement par mes actes, mon attitude, l’attention et l’amour que Dieu a manifesté envers moi. C’est être disponible et prêt à tendre la main quand le moment se présente. C’est saisir les bonnes occasions pour partager celui qui a changé notre vie. Vivre dans le Royaume implique que nous réapprenions à nous tourner vers les autres, ceux qu’on ne connait pas forcement, ceux qui sont différents, ceux qui ne nous aimeront pas en retour et que nous les aimions au nom de Jésus.

Jésus dira: sans moi vous ne pouvez rien faire. Il a tellement raison! Comment aimer vraiment sans son aide? Son Amour et sa grâce dans notre vie feront une véritable différence. Il arrive que l’amour soit là, mais que nous ne sachions pas quoi dire, ni quoi faire. Ce n’est pas toujours facile de répondre aux questions de ceux qui nous entoure, encore moins aux attaques parfois de ceux qui rejettent Dieu. Cependant j’ai une bonne nouvelle: Ça s’append!

Le Samedi 23 nous avons organisé une formation avec l’évangéliste Yannis Gautier qui nous donnera des clés et des conseils pour progresser dans notre évangélisation personnelle.

Je voudrais vraiment t’encourager à te lancer. Ce qui est vraiment essentiel c’est:

  1. Aimer Dieu de tout ton coeur et avoir à coeur d’aimer ton prochain car c’est la volonté de Dieu pour nous. Cela fait partie de la manière de vivre dans son Royaume.
  2. Compter sur Jésus pour y arriver car sans lui on ne peut rien faire.
  3. Chercher à progresser sans cesse: pour cela, rendez- vous le 23 à 14H00 avec Yannis!

Ces 3 ingrédients sont la clé du succès pour commencer à faire de l’évangélisation un mode de vie qui porte du fruit!

A propos de l'auteur

Fabien Boinet

Disciple de Jésus-Christ, mari d'une femme extraordinaire et père de 4 formidables enfants. Mais aussi Pasteur principal de l'Eglise Evangélique Versailles Clagny, blogueur & podcaster de temps en temps