Sélectionner une page

Pâques ou pas cap?

1 Avr, 2019Edito

«  Célébrez l’Eternel, car il a fait des choses magnifiques: Qu’elles soient connues par toute la terre! »  (Is 12:5)

« Le quatorzième jour du premier mois de l’année, dès le soir, célébrez en mon honneur la fête de la Pâque » (Le 23:5)

S’il y a bien une fête qui mérite toute notre attention en tant que Chrétien c’est sans aucun doute celle de Pâques. Nous commémorons l’événement majeur de l’histoire de l’humanité. C’est l’instant où Jésus a vaincu la mort, acquitté notre dette (celle du péché) et nous a ainsi donné le moyen d’être réconcilié avec notre créateur. Rien de plus grand n’a jamais été fait sur cette terre.

Pourtant aujourd’hui, nous vivons dans un monde où le syncrétisme est roi et où la vérité n’est plus qu’un mélange d’influences diverses comme l’histoire, les traditions humaines et les légendes. Devant ce mélange sans saveur, il semble difficile de pouvoir s’associer à la foule et se réjouir durant les fêtes de notre calendrier qui porte, en effet, le nom d’événements majeurs mais qui  n’ont malheureusement plus que le nom.

Ces temps marquants du calendrier « chrétien », n’ont plus grand rapport avec l’événement qu’ils commémorent. Noël, Pâques, Pentecôte n’en demeurent, pour autant, pas moins des événements qui ont changé notre monde à tout jamais. Certaines de ces fêtes existaient déjà sous l’ancienne alliance il y a des milliers d’années et ont été instaurées par Dieu lui même pour son peuple. Puis Jésus est venu et a transcendé le sens de ces fêtes particulièrement La Pâques en lui donnant une signification nouvelle et supérieure.

Bientôt, à Pâques, beaucoup de gens se satisferont de manger quelques oeufs en chocolat après les avoir cherché dans leur jardin. Est ce pour cela qu’en tant que chrétien nous aurions le droit de mettre de côté cette fête? Sous prétexte que le monde a oublié, ou veut oublier ce que Dieu a fait, devons nous pour autant ne plus célébrer Pâques comme un temps de commémoration et de réjouissance à la Gloire de Dieu?  

Si le monde ne veut pas de Christ, s’il refuse d’honorer ce qu’il a fait pour l’humanité, nous qui sommes ses ambassadeurs nous nous devons de fêter cet événement majeur. De la même manière que les hébreux lors de la pâques se souvenaient du jour où Dieu leur a permis de quitter l’esclavage de l’Egypte, nous voulons fêter et célébrer le jour où Dieu nous a fait sortir de l’esclavage du péché et de la mort en nous donnant son fils Jésus-Christ qu’il a ressuscité le 3ème jour. 

Nous n’avons pas le droit de négliger ces choses, c’est de notre responsabilité de dire et rappeler à notre génération et aux suivantes que  Jésus-Christ est venu sur terre pour porter nos péchés et nous réconcilier ainsi avec Dieu notre créateur.

Le monde devrait savoir sans aucune ambiguïté ce que Pâques représente, non pas parce qu’il serait suffisamment sage pour s’en souvenir, mais parce que le peuple de Dieu ferait suffisamment de bruit pour le proclamer et le rappeler chaque année. Bien sûr, nous savons que ce rappel n’est pas réservé à ce temps de l’année, mais que nous sommes responsables de le proclamer à tout instant. Cependant je crois que ce temps de commémoration et de célébration devrait faire plus de bruit.

La plupart du temps nous profitons de ce weekend un peu spécial pour être en famille, et c’est une bonne chose car il est vrai qu’il est de plus en plus difficile dans notre époque d’hyperactivité d’avoir des temps de qualité en famille. Cependant réfléchissons quelques instants à l’impact que cela laisserait autour de nous, si nous mettions tous nos efforts en tant qu’Eglise, corps de Christ pour faire de Pâques la meilleure opportunité de l’année de rappeler au monde ce que ce jour signifie réellement. 

Le monde fête avec raison et beaucoup de sérieux certains événements marquants. Les nations ne manquent pas de souligner, avec beaucoup de bruit et de moyens, les temps qui ont fait leur histoire. En France, nous commémorons le 14 Juillet, les 2 armistices des grandes guerres et cela est tout à fait normal. De plus, c’est un excellent moyen  pour dire aux générations qui viennent d’où il viennent, sur quelles valeurs notre société repose et également les erreurs du passé à ne pas reproduire.

Si le monde célèbre ses victoires et cherche la transmission de génération en génération, pourquoi nous en priverions nous? Ce que Jésus a accompli ne vaut il pas mieux que toutes les armistices? Plus que toutes les fêtes de la terre? 

Je crois que nous devrions non seulement célébrer Pâques en famille, transmettre le sens de notre réjouissance à nos enfants, nos petits enfants et à notre entourage. Mais je pense également que nous devrions marquer d’avantage ce temps de l’année dans la vie de nos églises locales. Je ne parle pas seulement d’un programme spécial à l’abri dans nos murs où le monde ne nous entend pas… Ne serait-ce pas formidable si dans toutes les villes et villages de France et du monde entier, les chrétiens nés de nouveau, ensemble célébraient dans les rues avec beaucoup de joie et de bruit la résurrection de Jésus?

Avant d’en arriver là, je crois que cela commence par une décision personnelle qui va se répercuter à différentes échelles de notre vie: Es tu prêt à ce que Pâques soit pour toi plus qu’un jour ordinaire? Es tu prêt à célébrer cette fête en l’honneur de Dieu qui a fait des choses extraordinaires? Es tu prêt à le célébrer pas seulement seul, mais en famille et en rendant ce jour spécial ? Es tu prêt à célébrer cette fête, pas uniquement seul ou en famille mais aussi avec l’Eglise afin de glorifier Dieu devant le monde qui nous entoure?

En tant qu’évangéliques nous avons souvent critiqué les « traditions » . Elles sont sources de religiosités, des obstacles à la vérité et à la liberté. Pourtant je crois que Dieu n’est pas contre les bonnes traditions et les bonnes habitudes tant qu’elles n’ont pas perdu leur sens pour ceux qui les pratiquent. Le danger est quand d’une génération à une autre, le sens se perd et que l’on agit par simple conformisme oubliant la raison de nos gestes. Il nous faut des habitudes et des traditions.  Nous en avons tous dans notre quotidien: qu’elles soient individuelles ou familiales, elles nous aident à nous structurer et à donner du sens à nos journées.

Pâques doit être plus qu’une simple tradition. Pâques doit être le temps de  la réjouissance en Dieu pour celui qui a saisi ce que Christ a fait pour lui. Mais célébrer Pâques doit être aussi pour nous une habitude, une tradition dans l’objectif de ne pas en oublier l’importance et le sens. Un moyen de nous aider à transmettre le témoignage de l’amour de Dieu à tous les hommes.

Cette année encore nous voulons fêter Pâques tous ensemble. C’est l’occasion de se réjouir en famille, en Eglise et avec nos proches. Alors n’hésites pas à inviter tes amis, ta famille aux différents rendez-vous du week-end mais aussi à célébrer Dieu chez toi avec ton entourage en invitant du monde et en organisant un bon moment de réjouissance.

«  Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes » Col 3:23

«  Que tout ce que vous faites se fasse avec amour! » 1 Co 16:14

A propos de l'auteur

Fabien Boinet

Disciple de Jésus-Christ, mari d'une femme extraordinaire et père de 4 formidables enfants. Mais aussi Pasteur principal de l'Eglise Evangélique Versailles Clagny, blogueur & podcaster de temps en temps