Sélectionner une page

PLOD 09 – Penser la souffrance

30 Nov, 2018PLOD, Podcasts1 commentaire

Aujourd’hui nous méditons à propos du message Maturité – 02 – 4 Obstacles à la croissance (Part 1) Dans cet Episode 9 nous voulons penser la souffrance…
 
«  Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis: Dieu a fait l’un comme l’autre, afin que l’homme ne découvre en rien ce qui sera après lui. » (Ec 7:14)
 
Ce livre de l’Ecclésiaste écrit par Salomon est en quelque sorte le recueil de pensée d’un homme naturel en quête de sens. Ses réflexions sont parfois contradictoires, il pose les questions qui dérangent et plusieurs des penseurs modernes ont vu dans ce écrit de Salomon, la genèse du scepticisme d’aujourd’hui. Au lieu de s’appuyer sur la révélation de Dieu, Salomon fait le chemin inverse et s’appuie sur la sagesse humaine, ses pensées et ses raisonnements. Ce qu’il cherche, c’est la raison de la vie, Il veut trouver une valeur permanente source de sens dans un monde où rien ne semble en avoir.
 
Tout ce qu’il dit n’est donc pas à mettre en pratique, mais peut faire écho aux raisonnements de l’Homme moderne qui questionne l’existence de Dieu et le sens de notre existence.
 
Ce verset 14 du chapitre 7 est une observation d’un homme réfléchis. Et sa conclusion est juste. Personne ne sait de quoi sera fait demain. Car il n’y a pas de linéarité dans notre monde complexe. Comme il le dit plus loin parfois le juste meurt jeune et le méchant vit longtemps. La valeur constante c’est que la vie est faite de moments heureux et de moments d’épreuves.
 
Quand le bonheur est manifeste il faut le vivre pleinement, Quand le malheur semble faire rage il faut prendre le temps de réfléchir. Jacques reformulera les choses de cette manière:  « Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu’il prie. Quelqu’un est-il dans la joie? Qu’il chante des cantiques » Jc 5.13
 
A la différence de Salomon, Jacques s’appuie sur la révélation biblique. Si Dieu est souverain, nous pouvons nous appuyer sur lui. Il n’est pas lointain, secret et inaccessible. Il est le bon berger qui nous conduit tantôt par de verts pâturages, tantôt par des vallées sombres et menaçantes. La constante est qu’il est présent, qu’il veille et prend soin de nous, même dans les moments pénibles.
 
IL est difficile de donner du sens à la souffrance, c’est un sujet qui dépasse notre capacité de compréhension. Mais dans la souffrance je peux apprendre à compter sur celui qui maîtrise la situation. Je peux apprendre à l’écouter et à lui obéir pour savoir où poser mes prochains pas quand je passe par la vallée de l’ombre de la mort.
 
Si nous ne maitrisons rien de l’avenir, lui le fait. Il sait et c’est suffisant. Comme David, nous pouvons dire par la foi, « je ne crains aucun mal car tu es avec moi ». Si nous ne maitrisons pas l’avenir, malgré tout, notre perspective est tout de même claire. Cette vie sur terre n’est qu’un passage. C’est une courte période qui comprends toute sorte de temps. Et il y a un temps pour tout! Mais nous savons quelle sera la fin : La vie éternelle avec Dieu. C’est notre destinée, notre espérance, ce qui nous permet de tenir bon quand la tempête surgit.
 
Je voudrais t’encourager à changer ta perspective. Ne regarde pas la vie comme l’homme sceptique moderne. La vie a un sens: construire ta relation avec Dieu et cheminer avec Lui jusque dans l’Eternité. Tu n’es pas seul dans tes problèmes. 
Au temps du malheur, réfléchis et adresse toi à la seule personne qui a toujours été fidèle et qui ne te laissera pas tomber.
 
Peut importe l’issue de notre vie terrestre, peut importe l’avenir, ce qui compte c’est  d’être pour toujours avec le Seigneur, de dépendre de Lui, de lui faire confiance. C’est sa présence qui te réjouira au jour de la détresse.
 
Que Dieu t’encourage et te fortifie!

1 commentaire

  1. Daniel GUEÏ

    J’ai été très édifié par cet enseignement. Notre Père céleste qui connait nos limites a voulu nous faire comprendre de la nécessité de grandir afin de pouvoir transmettre, comme les disciples authentiques qui ont accompagné le Maître, son EXCELLENCE le SEIGNEUR JESUS et qui nous ont laissés cet héritage, celui de véhiculer l’amour de CHRIST à travers le monde, à commencer d’abord par la maison de DIEU. Cet enseignement a été au coeur de la pensée de notre Seigneur. Grandir dans la connaissance du Père, c’est grandir dans la foi, plus je connais mon père, plus j’ai confiance en lui. ( Jean 17 v 3 ) et Matthieu 16 v 13 ) Ma prière, est que le saint-Esprit m’aide à garder cet enseignement en moi lorsque je l’écoute , car c’est le plus grand enseignement de toutes les prédications que j’ai pu écouter. Que DIEU puisse fortifier son serviteur le pasteur Fabien pour être toujours disponible et disposé afin de nous donner par le Saint-Esprit cette nourriture solide pour le bien de notre esprit.